A la conquête des Dunes

Download PDF

LogoObjectifDunes

A la conquête des Dunes:

  • Notre mission : Participer à la 31ème édition du Marathon des Sables.
  • Votre Mission : Nous accompagner tout au long de cette aventure

Pour la petite histoire:

Le Marathon des Sables (MDS) a été créé par Patrick Bauer en 1986. La course se déroule dans le Sud marocain en autosuffisance alimentaire (chaque concurrent porte sur son dos sa nourriture pour une semaine ; seule l’eau portée est fournie) sur une distance d’environ 250 km. L’itinéraire emprunte toutes sortes de terrains : dunes, plateaux caillouteux, pistes, oueds asséchés, palmeraies, petites montagnes, sur 6 étapes de 20 à 80 km, dont une étape marathon de 42 km et une étape non-stop d’environ 80 km en partie de nuit.

On y vient d’abord pour l’intensité de l’épreuve, le MDS ayant la réputation d’être l’une des courses les plus difficiles au monde.

Le Marathon des Sables est une course tactique car il faut, pendant une semaine, gérer son effort, son alimentation et ses besoins hydriques. C’est une épreuve sportive difficile qui se déroule à une température pouvant avoisiner les 50 degrés (49,9 °C degrés lors de l’étape marathon en 2003).

Les plus grands champions de ce marathon sont les frères Mohamad et Lahcen Ahansal ; Lahcen vainqueur à dix reprises (dont 7 fois devant son frère Mohamad), Mohamad, vainqueur à 5 reprises, une première fois en 1998 puis à 4 reprises depuis que son frère ne participe plus à la course.

En 2009, le Marathon des Sables, dit MDS, a été perturbé par des crues inédites au Maroc. La 1re et la 6e étape n’ont pu avoir lieu. L’organisation, pour éviter les zones inondées, a dû improviser au jour le jour de nouvelles étapes. C’est ainsi que cette édition est rentrée dans la légende par sa 3e étape qui aura été la plus longue jamais disputée : 92 km de sable, de rocailles et de rochers… Cette étape aura même vu l’abandon de Lahcen Ahansal, qui ne gagnera pas cette année son 11e MDS. Lors de la remise des prix, les 2 vainqueurs avoueront avoir disputé là leur plus dur MDS. C’était pourtant le plus court : 202 km.

Coucou, c’est nous !

Stéphane:IMG_7356_v2

« 38 ans, 1m80, 96kg. Marié, papa de deux enfants. Profession informaticien en SSI. Je découvre Philippe en emménageant dans notre nouvel appartement. C’est tout de suite la bonne entente. Je reprends la course à pieds avec lui. Je suis plutôt VTTiste, les débuts sont donc durs pour moi : je ne finis pas notre première sortie ! Aujourd’hui, je suis deux fois cross-triathlète et je fais régulièrement les trails de la région. Depuis que je connais Philippe, je l’entends parler de « son » MDS. Du coup la dernière soirée, je lui ai dit : « Banco, on le fait ! 2015, ce n‘est pas possible. Mais 2016, ce doit être faisable ! Et puis, c’est un beau challenge pour mes 40 ans ! »

Un anniversaire avec du désert au menu c’est tout de même sympa

Philippe: IMG_2332_v2

« 44 ans, 1m68, 71kg. Marié, papa de deux enfants. Profession journaliste, spécialité la radio. C’est en 1998 que je découvre le MDS, à cette époque j’ai la chance de couvrir l’événement. Le coup de foudre pour cette épreuve est immédiat. La beauté des paysages, la magie des nuits dans le désert et ces forçats de l’extrême qui partent à l’assaut du sable du Sahara. A la fin de la course, je me fais le serment que moi aussi un jour je serai sur la ligne de départ du MDS. Aujourd’hui , au fil des entraînements la ligne de départ se profile. Merci Steph de me suivre dans cette aventure ! »

Courir c’est bien, mais courir pour les autres c’est encore mieux

C’est dans cette démarche que nous avons décidé de participer à cette grande aventure. Nous nous sommes rapprochés de l’association cagnoise “La Matine” A.F.F.E.C.T(Aide aux Familles par la Formation, la Culture et le Travail)

LogoAssociationpresidenteAssociation1
Créée en mars 2012, elle œuvre en France pour l’enfance mais également au Burkina Faso où La Mâtine a ouvert un centre de jour à Ouahigouya pour les enfants déshérités : les enfants des rues mais aussi les enfants des familles défavorisées en situation de grande précarité.
Depuis avril 2013 : l’association est reconnue au Burkina Faso comme association burkinabè.

Le centre de jour de Ouahigouya a ouvert en mai 2012. Il accueille 13 enfants âgés de 6 à 14 ans. Ces enfants sont pris en charge dans la journée et soignés. Ils bénéficient d’un repas à midi. Ils sont également alphabétisés par un éducateur qui se soucie de leur développement moteur.

A l’heure d’aujourd’hui l’association envisage une extension du centre.

Plus localement la Matine vient en aide à des familles défavorisées. En grande difficulté, la Matine apporte son soutien à des familles de notre département pour régler les soucis de la vie quotidienne.

La Matine nous apporte son soutien dans la vente des 250 km que compte l’épreuve. Grâce à l’ensemble des km vendu, nous pourront collecter un maximum d’argent pour soutenir l’association dans son fonctionnement et ses projets.

Soutenez nous ! Soutenez la Matine

Contactez-nous:

  • Philippe: philippe.fournie@objectifdunes.com / 06-64-81-89-78
  • Stéphane: stephane.brette@objectifdunes.com / 06-63-12-89-65