DCIM100MEDIA

Mon Premier trail, premières impressions.

Download PDF

Nous y voilà, le test grandeur nature, me voici engagé ce samedi 26 avril 2014 pour mon premier trail, une petite mise en jambes de 13km avec au menu 450 mètres de dénivelé. Soit 18km sur du plat. Le tout en nocturne svp ! Au moins une chose est sure je ne vais pas souffrir de la chaleur.

Dès le matin Steph m’envoi un texto « t’es chaud patate ??? » mouais bof… 20h00 nous sommes sur place, nous rejoignons un couple d’habitué, petit topo « tu verras il y a 7 bornes de montée, ensuite ça sera plus facile… » j’attends de voir. 20h40 top départ, tout le monde s’élance. Nous sommes dans le flux, nous choisissons l’option départ tranquille.

Après un petit bouchon, la première montée se profile, petits pas et la grimpette se fait sans trop de difficulté. Le panneau 2 km est à l’horizon, seulement 2 km me dis je, ça va être dur !!! Le 4ème km et la montée se fait de plus en plus raide, Steph est devant j’emboite le pas, sauf que voilà ma petite voix me dit, arrête toi, joue la tranquille, je lutte, mais la petite voix est plus forte, je stoppe, mais je marche avec une bonne cadence pour rester dans le flux avec en ligne de mire mon poto qui prend le large, le souffle revenu je me remets en route, c’est reparti à l’assaut de cette satanée montée qui n’en fini pas, après deux nouveaux arrêts, le 7km est en vue.

Petit arrêt au ravito, deux quartiers d’orange, quelques carrés de chocolat, un petit jus de pomme et me revoilà boosté. En plus passé le 7ème km, une belle piste nous tend les bras, avec en prime de la descente. Le plein de carburant m’a fait du bien, du 7ème au 10ème km, les jambes sont en forme, je donne la cadence, nous doublons pas mal de concurrents, ce qui remonte le moral.

Cette envolée, a ses revers, je me dis bien qu’il va y avoir un moment ou à un autre une jolie montée pour bien te finir, et ça ne loupe pas ! Au 11ème km, le piège se referme, ça remonte sec même très sec, je stoppe à mi chemin, mais je marche toujours d’un bon pas, Steph met les voiles… 12ème km, de nouveau la descente, je mets le turbo, double à nouveau des participants en ayant la ferme intention de rejoindre mon poto, je ne le vois pas ! L’arrivée est là, Steph est derrière les barrières, je passe la ligne, 1h33, Steph m’a mis deux minutes, 1h31. Pour une première expérience c’est pas mal, au moins ça me donne un temps de référence. Le prochain c’est dans un mois, au menu 15km.