Saintéxpress

Download PDF

Saintéxpress ou 44km/900mD+/1500D-

Cet été, j’ai proposé à quelques amis de tenter la SaintéLyon, enfin pour une première, la Saintéxpress. Personne n’était très chaud pour ça. Puis, il y a 2 mois, le directeur régional de Chris lui propose que nous fassions les 44 kms ensemble, je me dis: “Bon allez banco”. Je propose de mon côté à Seb, mon pote d’I.U.T de se joindre à nous et les inscriptions sont faites!

L’entraînement continue avec 3 sorties par semaine et le Trail des Baous (32km/1600D+) il y a un mois. Physiquement, je me sens prêt.Il me reste la gestion des différentes couches de vêtements à avoir. Je m’achète un coupe vent, une sous-couche, des gants et un bonnet D4. J’utiliserais mon coupe-vent sans manche (je m’en suis servi à la Joue du Loup à 3°C), ça devrait le faire.

Mardi, la S.N.C.F annonce des gréves jusqu’à dimanche matin… J’annule mon A/R car le TGV ne part plus de Nice mais de … Marseille! Je me retourne sur le site blablacar et je trouve un covoitureur. Rendez-vous est pris pour samedi matin à 9h.

Jeudi, je prépare mon matériel, je suis confiant (trop peut être …), mon collant, mes chaussettes, mes 4 hauts, mes gants, mon bonnet, ma Magicshine,etc

Vendredi soir, je suis étrangement détendu je trouve, ce n’est pas mon habitude.

Samedi, 08h debout, Chris doit m’emmener au rendez-vous blablacar. Je suis un peu plus speed que la veille, la pression monte. Je suis à l’heure au rendez-vous, le voyage se passe bien, je somnole à l’arrière de la voiture. Nous arrivons à Lyon, je me fais déposer à Oullins. Je sors de la voiture … et … je prends une grosse claque: il caille, j’ai perdu au moins 10°C! Ca va être … froid ce soir ! J’appelle Seb et ils viennent me chercher avec son père, ” On en a pour 15 minutes”. Je mange mon sandwich hyperprotéiné fait le matin même. Je mets mon bonnet car je suis gelé. L’après-midi se passe tranquillement à discuter avec Seb que je n’ai pas vu depuis des années.

18h, nous préparons le sac de course et nous nous détendons sur le canapé en attendant le repas.

19h, nous passons à table pour des pâtes aldente / poulet / fromage / pomme cuite au four. Puis, nous allons nous préparer (de vraies filles pour leur premier bal 😉 ).

20h, Stéphane, le chef de Chris nous appelle pour savoir où on est. Nous arrivons à Gerland. Le temps de se retrouver, de discuter, de poser les sacs dans la voiture, c’est l’heure des bus!

21h, Impossible de trouver les 4 places pour faire le voyage ensemble. Dommage, je me pose à côté d’un coureur et je somnole rapidement. D’un coup, le bus s’arrête, panne d’embrayage a priori. Je nous vois déjà finir les 5 km à pieds pour rejoindre le départ ;).

22h15, Nous arrivons finalement à Sainte-Catherine, nous sortons du bus et là … le froid nous serre dans ses bras. Je suis frigorifié :-/ Je mets ma 4 ième couche coupe-vent que je viens d’acheter pour rejoindre le départ et les tentes .

06-Déc-2014 22:26, FUJIFILM X-T1, 4.5, 27.0mm, 0.01 sec, ISO 6400
06-Déc-2014 22:26, FUJIFILM X-T1, 4.5, 27.0mm, 0.009 sec, ISO 6400
06-Déc-2014 22:26, FUJIFILM X-T1, 4.5, 27.0mm, 0.009 sec, ISO 6400
 
06-Déc-2014 22:26, FUJIFILM X-T1, 4.5, 27.0mm, 0.01 sec, ISO 6400
 

22h50, Nous nous rapprochons de la ligne de départ… La pression monte. je fait qqs photos. Et je me prépare à partir et à doubler pour ne pas être bloqué dans la montée comme nous a conseillé Stéphane, grand vétéran de la Saintéxpress 😉

06-Déc-2014 22:49, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.019 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 22:49, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.029 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 22:49, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.018 sec, ISO 25600
 
06-Déc-2014 22:49, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.019 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 22:50, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.017 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 22:50, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.026 sec, ISO 25600
 

23h00, Nous partons, je me mets sur le côté et je double tout ce que je peux. Seb, Stéph et Fabrice me suivent facilement, ils voient le témoin vert de ma Magicshine sur la tête 😉 Je déroule, je me sens bien, un peu froid peut-être mais ça va.

06-Déc-2014 23:11, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.013 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 23:11, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.056 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 23:25, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.029 sec, ISO 25600
 
06-Déc-2014 23:27, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.024 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 23:27, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.024 sec, ISO 25600
06-Déc-2014 23:37, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.025 sec, ISO 25600
 
06-Déc-2014 23:43, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.002 sec, ISO 25600
 

Première montée, je cours le plus possible puis je passe en marche rapide, nous doublons encore quelques personnes. Nous sommes toujours avec Seb et Stéphane mais nous avons perdu Fabrice qui a ralenti. Stéphane commence à l’attendre. Première descente, je m’éclate, j’accélère et double encore plusieurs personnes, Seb me suis toujours mais me dit qu’il ralentira à la prochaine descente.
Tout se passe bien jusqu’au premier ravito, je prends une pâte de fruit, un thé tiède et on repart.
Je dis même à Seb: “on a fait le dénivelé le plus dur, maintenant ça va descendre doucement sur Lyon”.

07-Déc-2014 00:28, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.02 sec, ISO 25600
07-Déc-2014 00:28, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.02 sec, ISO 25600
07-Déc-2014 00:28, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.004 sec, ISO 25600
 
07-Déc-2014 00:28, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.001 sec, ISO 25600
07-Déc-2014 00:29, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.019 sec, ISO 25600
 

Montée suivante, je me sens un peu faible, je ralentis, Seb me lance un “Si tu avais des montées chez toi, tu aurais pu t’entraîner !”. J’ai un peu envie de gerber, bizarre… Nous continuons et nous arrivons sur un plateau, là, l’envie de gerber se fait ressentir de plus en plus fortement sans parler du vent glacial qui traverse toutes mes couches de vêtements 🙁 J’ai hâte d’arriver au 2 ième ravito pour me réchauffer.
5kms, il reste 5kms! Je n’arrive plus à courir, je suis à deux doigts de vomir dès que je cours 🙁
Je marche, Seb reste à coté de moi en enfilant sa veste car il commence à prendre froid.

Enfin, je vois le hangar du ravito mais je continue à marcher. Dans la salle, je suis un peu déçu, il fait froid et nous sommes en courant d’air :-/
Je touche mes hauts, ils sont trempés! Je me dis que j’ai loupé quelque chose … Je décide d’enlever le coupe-vent avec manche, celui sans-manche et le polaire. Je reste en sous-vêtement et je me glisse dans ma couverture de survie. Seb m’apporte de quoi manger. Je grelotte comme une feuille, impossible de me réchauffer … même après 2 soupes ! 10min … 20 min … je commence à reprendre des couleurs.

J’analyse la situation :

  • Coupe-vent: complètement trempé
  • Polaire: complètement trempé
  • Sous-vêtement: commence à sécher un peu
  • Température: avoisinant le 0°C avec du vent et de l’humidité.

Je reçois un SMS de Chris qui me dit qu’elle me suis … Je suis vraiment sur le point d’abandonner. Je lui réponds que c’est très dur car j’ai froid et que j’ai la gerbe.

Une femme arrive à côté de moi, je suis sous ma couverture de survie, la soupe à la main, tremblant comme une feuille.
Elle me dit: “tu est trempé, c’est ça ?”
Moi: “oui”

Et là, sous mes yeux émerveillés, elle sort un change sec de son sac et le met .
Voilà ce que j’aurais du prévoir ! Quel couillon.

Bon, Seb repart et me voilà dans le bus, puis retour à Lyon dans le hall immense et froid. J’envoie un SMS à Stéph et Seb en leur disant que je les attend à l’arrivée.

07-Déc-2014 05:27, FUJIFILM X-T1, 2.8, 27.0mm, 0.007 sec, ISO 3200
 

Voilà, ils sont tous arrivés! Bravo à tous les 3 !

 

Mon parcours:

Le parcours de Séb :

Ce Week-End:

Du coup, je me suis inscrit au 20km du trail de la turbie => http://www.trail-laturbie-06.com/#!20km/cdz5