Archives de l’auteur : Philippe Fournié

[MDS] -- entraînement Baou de St Jeannet - 9

Baous de la Gaude: La sortie pépere se transforme en galère

Download PDF

Baous de la Gaude: La sortie pépère se transforme en galère

19-Juil-2014 17:38, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.003 sec, ISO 50
19-Juil-2014 17:38, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.002 sec, ISO 50
19-Juil-2014 17:38, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.002 sec, ISO 50
 

Samedi après une négociation acharnée Steph, arrive à me faire mettre les runnings pour partir à la découverte du Baou de Saint-Jeannet.
« Tu vas voir, c’est magnifique, tu vas adorer » face à un tel argument nous voilà partis pour un petit quart d’heure de voiture pour atteindre le fameux spot.
Face à la beauté du site, j’avoue le déplacement vaut le coup…
Une fois en tenue, nous voici partis à l’assaut du Baou, avant d’atteindre les sentiers, une petite traversée du village s’impose, avec notre attirail les passants, nous lancent des bonjours amusés (ils doivent nous prendre pour des touristes en manque de verdure).
Dernière ruelle et voici le sentier. En petites foulées je reste derrière mon camarade d’échappée verte. Après un petit km, Steph bifurque sur sa droite, j’emboîte le pas en toute confiance.
La course, laisse la place à de la marche rapide car ça commence à grimper sec, jusque là tout va bien.
Mais peu à peu le sentier devient de plus en plus petit et fini au final par disparaître complètement. Steph consulte son GPS «  t’inquiète on est sur la piste me lance-t-il !!! »

19-Juil-2014 17:47, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.002 sec, ISO 50
19-Juil-2014 17:57, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.007 sec, ISO 50
19-Juil-2014 17:48, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.001 sec, ISO 50
 
19-Juil-2014 17:48, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.001 sec, ISO 50
19-Juil-2014 17:45, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.005 sec, ISO 50
 
Je lui fais confiance. Mais voilà au bout d’un moment je vois bien que la piste n’est pas vraiment la bonne, d’abord de piste y en a pas ! Alors Steph trace la voie. Les ronces, les arbustes et autres plantes sauvages s’écrasent à notre passage.
De mon coté l’inquiétude grandi et si on venait à se retrouver face à un mur infranchissable, car maintenant redescendre semble impossible, pas le choix il faut monter encore et encore.
Je me dis que si l’on se retrouve coincé, la seule solution c’est le secours en hélico (je sais, je suis un inquiet version +).
Les cuisses égratignées, les bras flagellés, on poursuit notre piste, à mon avis le dernier mec qui est monté par là remonte à l’âge de pierre !!!
Enfin, bonne nouvelle, le sommet est en vue, plus que quelques mètres et nous voici en haut. Une fois sur le plat, il faut retrouver la piste officielle, je mets un coup de pression à Steph, (la pression c’est mon dada)… après un peu de jardinage nous sommes enfin sur le bon chemin.

19-Juil-2014 18:52, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.001 sec, ISO 50
19-Juil-2014 18:52, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.001 sec, ISO 50
19-Juil-2014 18:52, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, ISO 50
 
19-Juil-2014 18:56, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.004 sec, ISO 50
19-Juil-2014 18:56, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.004 sec, ISO 50
19-Juil-2014 19:00, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.03 sec, ISO 80
 
19-Juil-2014 19:10, SAMSUNG GT-I9305, 2.6, 3.7mm, 0.007 sec, ISO 50
 
Après un petit coup de fil à nos épouses histoire de les rassurer, nous mettons le turbo pour redescendre au village.
Pour clôturer le tout, mes ampoules de la semaine dernière décident de me taquiner, histoire de pimenter notre sortie du week-end.
C’est après ce petit périple que je me dis que Bear Grylls est vraiment un sur-homme !

  • Distance: 5.98 km
  • Elevation Gain: 435.9 m
  • Moving Time: 00:45:21

Lien sur Strava: http://www.strava.com/activities/168315945

Courir pour la Matine

Download PDF

Courir c’est bien, mais courir pour les autres c’est encore mieux

C’est dans cette démarche que nous avons décidé de participer à cette grande aventure. Nous nous sommes rapprochés de l’association cagnoise “La Matine” A.F.F.E.C.T(Aide aux Familles par la Formation, la Culture et le Travail)

LogoAssociationpresidenteAssociation1
Créée en mars 2012, elle œuvre en France pour l’enfance mais également au Burkina Faso où La Mâtine a ouvert un centre de jour à Ouahigouya pour les enfants déshérités : les enfants des rues mais aussi les enfants des familles défavorisées en situation de grande précarité.
Depuis avril 2013 : l’association est reconnue au Burkina Faso comme association burkinabè.

Le centre de jour de Ouahigouya a ouvert en mai 2012. Il accueille 13 enfants âgés de 6 à 14 ans. Ces enfants sont pris en charge dans la journée et soignés. Ils bénéficient d’un repas à midi. Ils sont également alphabétisés par un éducateur qui se soucie de leur développement moteur.

A l’heure d’aujourd’hui l’association envisage une extension du centre.

Plus localement la Matine vient en aide à des familles défavorisées. En grande difficulté, la Matine apporte son soutien à des familles de notre département pour régler les soucis de la vie quotidienne.

La Matine nous apporte son soutien dans la vente des 250 km que compte l’épreuve. Grâce à l’ensemble des km vendu, nous pourront collecter un maximum d’argent pour soutenir l’association dans son fonctionnement et ses projets.


Courir pour la Matine,Soutenez nous ! Soutenez la Matine

problème de boussole

Download PDF

Après un entraînement de 12,5 km dans le grand nord plus exactement en Seine et Marne à l’occasion du pont du 1er mai, un entraînement avec un mercure flirtant les 14° me revoici en terres sudistes. Equipé comme un porte avions, avec nouvelles chaussures, des Salomons XR mission 1, d’une paire de bâtons, du sac à dos doté de sa poche d’eau de 2 litres je repars à l’assaut de notre parcours fétiche, mais sans le Steph qui déclare forfait pour cause de boulot. Sous un beau soleil et un mercure avoisinant les 25°, je pars à la conquête du chemin de la Maure, je teste pour la première fois les bâtons. Je ne sais pas si ça un effet placébo ou non, mais en tous les cas j’ai le sentiment que ça apporte un petit plus dans les montées. Tout se déroule bien, même si j’ai attaqué la première montée un peu fort, le cœur tambourine dans ma poitrine, les mètres défilent et me voici au domaine de l’étoile, le sentier de la serpentine va avoir le droit à de beaux coups de bâtons… j’arrive à vaincre le « Mur » s’ensuit la descente. Arrivé au stop, j’hésite je tire à droite ou je vais tout droit, mon sens de l’orientation m’indique à droite, mauvaise pioche, je me retrouve sur la route de la Gaude. Entre les lacets et les voitures qui me frôlent, j’ai hâte d’arriver au bout. Il me reste encore 3 kms avant d’arriver en centre ville, seul cette voie de circulation me parait interminable. Les premières villas annoncent l’approche du centre de cagnes, un dernier effort et l‘entrée de la résidence est en vue. La rue des tuillières grimpée et me voici de retour à la maison. Je rage 1’33’’22 ‘’’ . je pense que j’aurai pu passer sous la barre des 1h25 si je n’avais pas fait cette erreur d’orientation.